Index de l'article

IV. La liberté républicaine

  

Des historiens et des philosophes ont cherché à sortir de cette impasse, en mettant en évidence l’existence d’une autre manière de concevoir la liberté.

         Cette conception se développe dans la tradition républicaine, tradition qui remonte à la Rome antique, se trouve réinvestie à la Renaissance (notamment italienne), puis dans l’Angleterre du XVIIe siècle, et au XVIIIe siècle pendant les deux Révolutions, américaine puis française.       (je vous renvoie notamment au petit ouvrage de Quentin Skinner, intitulé Machiavel, publié chez Points Seuil (pour la Renaissance), du même auteur, La liberté avant le libéralisme, Seuil ; pour la version contemporaine de cette conception, voir Philip Pettit, Républicanisme. Une théorie de la liberté et du gouvernement (1997, tr.fr. 2004, Gallimard).