FÉVRIER 2023

 
 

Jeudi 2 février : Cinéma et Philosophie

à l'Amphithéâtre de la MRSH (Campus 1, en face de l'amphi Tocqueville) de 18h30 à 20h30

Les films de Joseph L. Mankiewicz (4ème séance)

La Comtesse aux pieds nus (1954)

 *****

Jeudi 9 février : Penseurs russes de la liberté

au 1901, 8 rue Germaine Tillion, de 18h à 20h

 La mort à partir d' Anna Karénine et de trois nouvelles de Tolstoï

*****

 Jeudi 16 février : Conférence d'Antoine Dumaine-Martet

ENS de Lyon, Doctorant à Paris-I

 

à l'amphithéâtre de la MRSH (campus 1, en face de l'amphithéâtre Tocqueville de 20h à 22h

Plaisirs et musique au XVIIIe siècle

           Sa fin est de plaire, et d'exciter en nous diverses passions" affirme Descartes à propos de l'art des sons dans son Abrégé de Musique. Plusieurs siècles plus tard nous sommes toujours enclins à reconnaître dans cette phrase une vérité qui résonne avec notre expérience. L'air qui nous fait pleurer semble exprimer une tristesse qui nous affecte et l'énergie que nous ressentons à l'écoute d'un air entraînant paraît communiqué par la joie qui y est contenue. La puissance expressive de la musique en fait alors l'art du sentiment par excellence.

         Il n'en est cependant rien pour Michel Paul Guy de Chabanon, auteur peu connu du XVIIIe siècle français. En discutant avec et contre les grands penseurs des Lumières, Chabanon cherche la source du plaisir musical en deçà du sentiment. 

     Comment une simple suite de sons pourrait-elle nous émouvoir ?

     Ne faut-il pas considérer que ce sont souvent les paroles qui nous touchent ?

     L'affirmation selon laquelle la musique exprime des sentiments ne nous empêche-t-elles pas de voir que le plaisir propre de la musique est d'abord physique, avant d'être moral ?

     En somme n'y a-t-il pas un contresens majeur à faire de la musique celui de tous les arts qui serait le plus sentimental ?

 A D M    

 

*****


Plus d'informations sur la SNPhi, ses activités : www.snphi.org

 

 

 

 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de la consultation du site. En le consultant vous acceptez l'utilisation des cookies. Refuser peut entrainer un ralentissement lors de sa consultation.