Index de l'article

Introduction

  • Comment caractériser le romantisme? Par delà l'affirmation qu'il est impossible à cerner ou les idées descriptives en donnant une approche extérieure  (mouvement exaltant la nuit et le rêve, aimant la mort, les ruines, cultivant l'irrationalité, se désintéressant du réel, ayant célébré le primat de l'amour passion...), il nous semble que
  • Deux perspectives permettent d'en saisir l'unité : la philosophie de la nature à laquelle il s'alimente et l'affirmation centrale chez les romantiques allemands que l'accès à l'infini est accessible à l'homme. Elles constitueront le plan de la conférence (Romantisme et nature. Romantisme et infini)
  • Il nous semble surtout qu'une formule permet d'unifier ces deux visages en faisant découvrir  que c'est un impératif formulé par Novalis qui permet le mieux de saisir ce qu'est l'expérience romantique du monde : « Le monde doit être romantisé » (fragment de 1798), la finalité de notre propos étant de montrer quel sens donner à cette formule.
  • Quelques données sur les romantiques et leur approche dans la conférence

 

  •  
 
Germaniques
Français Anglais d'ailleurs

Goethe

*Romantisme d'Iéna (1797-1804) :
A.W. SchlegelF. Schlegel et Novalis, Wackenroder etTieck; Hölderlin, Hegel et Schelling

*Romantisme de Heidelberg (1804-10) puis de Berlin (1809-20) : Clemens Brentano, Achim et Bettina von ArnimEichendorffChamissoKleist,La Motte-Fouqué, HoffmannMörike, Heine...

(au 18è préromantisme Rousseau)

Chateaubriand - Gautier - Hugo - Lamartine - Lautréamont - Mérimée - Michelet - Musset - Nerval - Baudelaire - George Sand- Mme de Staël - Stendhal - Vigny...
(au 18è : pseudo Ossian)

William Blake, Wordsworth, Coleridge, Shelley, Keats, Byron...

 
Caspar David Friedrich
Philip Otto Runge (1777-1810 )
Karl Gustav Carus (1789-1869)
Karl Eduard Blechen(1798-1840)
Moritz von Schwind (1804-1871)
Arnold Böcklin (1827-1901) ...
 (1770-1840)
Théodore Géricault (1791-1824)
Eugène Delacroix(1798-1863)
Ary Scheffer (1775-1858)
...
William Blake (1757-1827)
J.M.W. Turner (1775-1851)
John Constable (1776-1837)
Goya

3 périodes dans le romantisme musical

(1810-1830) Carl Maria von Weber, Beethoven, Schubert

(1830-1850) Mendelssohn, Chopin, Schumann, Liszt

(1850-1900) Liszt, Wagner, Bruckner, BrahmsWolf, Mahler, R Strauss

Berlioz (1803-1869)

Meyerbeer (1791-1864) Auber (1782-1864) Halévy (1799-1862)

...
  Verdi

Tchaïkowski

Grieg

Dvorak

Sibélius

 
Noms en gras : ceux dont des oeuvres ou écrits sont convoqués dans la conférence dont on voit qu'elle est centrée sur les romantiques allemands
Noms en italique : artistes de moindre renommée
 
  • Regarder l'église Saint Pierre à Caen avec les yeux des romantiques allemands introduit à leur expérience du monde

stpierre2

 

« Les piliers gothiques ont été justement comparés [par Goethe] à la fière voûte d'un grand arbre qui s'élève.[...] On pourrait également [...] les comparer aux jets d'eau d'une puissante fontaine quand ils retombent aussi épais que lorsqu'ils s'élèvent en jaillissant.[..] En un mot ces oeuvres merveilleuses de l'art, au regard de l'infinité organique et de la plénitude inépuisable de la forme, ressemblent avant tout aux oeuvres et aux productions de la nature elle-même.[...] L'architecture [...] peut présenter pour ainsi dire directement l'infini et le rendre présent par une simple imitation de la plénitude naturelle, sans faire allusion aux idées et aux mystères du christianisme. » F Schlegel Cologne, année 1805 extrait de ses Carnets de voyage cité dans La forme poétique du monde pp618-20.
(Cette conférence doit beaucoup comme on le constatera à cet ouvrage remarquable de Charles Le Blanc, Laurent Margantin et Olivier Schefer, alliant textes romantiques et analyses pertinentes publié chez José Corti en 2003)