"Un philosophe allemand va jusqu'à prétendre qu'envers des assassins qui vous demanderaient si votre ami qu'ils poursuivent n'est pas réfugié dans votre maison, le mensonge serait un crime".

C'est en ces termes que Kant fut pris à partie en 1796 par Benjamin Constant qui voyait dans cet exemple la preuve par l'absurde qu'on ne doit pas prendre de manière absolue l'obligation de dire la vérité.

Toutefois, le problème posé ici est-il vraiment de savoir s'il faut accorder ou ne pas accorder aux hommes un droit de mentir dans certains cas ?

 

Connectez-vous pour commenter

Discuter de cet article

INFO: Vous envoyez le message comme un 'invité'