La parenté aujourd'hui : état des lieux

Les profonds bouleversements intervenus en Occident dans la configuration du groupe familial, provoqués par l'augmentation des familles recomposées, adoptives, mono- ou homo-parentales, s'accompagnant de la démultiplication des liens de parenté avec la mise en place des nouvelles techniques de reproduction, ont entraîné de multiples mutations dans nos modes de perception et de représentations de la famille et de la parenté. Ces manoeuvres utilisées de façon ordinaire au long des dernières décennies, imposent donc que l'on s'interroge sur les façons dont est pensée, fondée, la parenté : une institution inscrite au coeur de toutes les sociétés - lointaines ou proches, anciennes ou modernes – puisqu'aucune n'a jusqu'à présent, réussi à s'en passer.

Une telle réflexion nous conduit dès lors à dresser un rapide état des lieux des principales notions (filiation, germanité, alliance, terminologies...) et des systèmes de parenté (élémentaires, complexes …) qui, partout, organisent la parenté, aux fins de répondre, si cela se peut, à la question que tout un chacun se pose : la parenté, à quoi sert-elle ?

Puis auscultant dans toutes leurs dimensions ces nouvelles parentés, nous tenterons de cerner ce qui, en elles, s'accentue ou demeure encore vivant et actuel des éléments fondamentaux, au point que, malgré tous ces bouleversements intervenus dans les moeurs familiales et sociales, ou les avancées des sciences médicales et biologiques, la parenté ordonne toujours nos façons de vivre en société. En d'autres termes encore : comment aujourd'hui, dans nos sociétés modernes euro-américaines, on se fabrique et construit sa parenté ?

Françoise Zonabend

Connectez-vous pour commenter

Discuter de cet article

INFO: Vous envoyez le message comme un 'invité'