Présentation de la conférence du 26 mars d'Emmanuel Jardin 

C'est un lieu commun de considérer l'individualisme comme un défaut moral et un péril social. Nombreux sont ceux qui affirment depuis près de deux siècles que les société démocratiques feraient le lit de leur perdition en stimulant l'individualisme qui serait leur principale pathologie. Dans cette perspective, la défense de la démocratie et le combat contre l'individualisme formeraient une seule et même cause.

C'est cette évidence qui sera interrogée à partir de la définition que Tocqueville donne de l'individualisme dans De la démocratie en Amérique (tome 2). Il sera montré que Tocqueville nous invite au contraire à nous demander comment civiliser l'individualisme.

Ce faisant, peut-être est-il proche de la thèse apparemment paradoxale qu'énoncera ultérieurement  Jean Jaurès : "le socialisme est l'individualisme logique et complet. Il continue en l'agrandissant l'individualisme révolutionnaire".

Connectez-vous pour commenter

Discuter de cet article

INFO: Vous envoyez le message comme un 'invité'