SOCIETE NORMANDE DE PHILOSOPHIE

Jeudi 31 janvier à CAEN  à 20h

Maison des Associations de Caen, 7 bis rue Neuve Bourg l'Abbé

La pensée de CIORAN

par Georges BANU*

Cioran occupe une place particulière dans le champ littéraire français. D'origine roumaine, il fait ses études à Sibiu, ville marquée par l'influence allemande et Cioran se consacre à l'exploration de la philosophie à partir de Hegel qu'il va délaisser vite au profit de Nietzsche et Spengler. Marqué par leurs pensées il va traverser des dérives politiques dont, ultérieurement, il éprouvera avec effroi l'horreur.

Une fois arrivé à Paris il se lance le défi d'écrire en français et d'abandonner sa langue maternelle et cela d'autant plus qu'Il entretient des rapports contrastés avec la culture et la nation roumaine. Il se dirige désormais vers Pascal en particulier et les moralistes français qu'il érige en modèles d'écriture.

Dans la dernière période de sa vie, il s'intéresse plus particulièrement à la philosophie bouddhiste et à sa vision de l'homme, distincte de l'approche occidentale dont, une fois encore, il entend se désolidariser.

Plus qu'un philosophe, Cioran est un penseur nourri de la philosophie qu'il s'est efforcé d'oublier afin d 'éviter toute pensée systématique et se consacrer à une écriture fragmentaire à même de transcrire les tensions et les affres qui l'agitent.

Georges Banu

*Georges Banu est un critique de théâtre français dorigine roumaine. Professeur à luniversité Sorbonne Nouvelle (Paris 3), il est l'auteur de nombreux essais fondamentaux consacrés au théâtre parmi lesquels Théâtre sortie de secours (Aubier, 1984) Les Voyages du comédien (Gallimard, 2012).

Connectez-vous pour commenter