Imprimer
Catégorie : Conférences

 

La légende de Socrate

Mon dessein est de faire une apologie supplémentaire de Socrate. De tous les mythes que Platon nous a livrés, il n'en est pas de plus beau peut-être que Socrate, l'homme à face de murène. Fils d'un sculpteur et d'une sage-femme, ce sage ignorant qui doute et qui erre, qu'un dieu enthousiasme et qu'un démon arrête, qui combat les sophistes et qui est le type même du sophiste, qui aime les belles âmes et vit entouré de jeunes gens, qui respecte l'esclave et a pour ami des tyrans, qui, sous prétexte de vouloir se connaître, cherche et questionne inlassablement son semblable au détour des rues d'une cité qu'il ne voudra jamais quitter malgré que ses concitoyens en aient, ce Socrate-là n'est visiblement pas à un paradoxe près. L'Athénien est à rapprocher du héros Ulysse pour sa duplicité, laquelle prend souvent la forme de l'ironie. Le personnage de Socrate est-il une légende philosophique ? Tant pis pour la vérité historique, la légende ne serait pas  crue si elle ne correspondait pas au personnage.

 

Aurélien Ollagnier

 

 

Connectez-vous pour commenter

Discuter de cet article

INFO: Vous envoyez le message comme un 'invité'