Frédéric Bisson, qui enseigne la philosophie à Caen, a fait plusieurs conférences remarquées dans le cadre de la SNPhi. Vient d’être publié sur internet un texte de 75 pages écrit en temps réel sur ce que nous vivons depuis mars, sur lequel j’ai le plaisir d’attirer votre attention : Virus couronné, Prolégomènes à toute viropolitique future qui voudra se présenter comme science.

     Insérant la pandémie du covid-19 dans l’histoire de la médecine, dans celle de l’hôpital..., il attire notre attention et notre réflexion sur nombre de ses facettes dont en particulier

  • l’originalité de cette pandémie où les personnes les plus dangereuses sont celles ne manifestant aucun symptôme, c’est à dire l’immense majorité des citoyens, d’où le confinement ;

  • le couplage de l’isolement induit par celui-ci avec le développement de rassemblements virtuels avec d’autres ;

  • ce qui développe une société sans contact, une forme nouvelle de vie sociale, celle d’une communauté sans rassemblement ;

  • ce qui met en question les formes antérieures de l’existence politique et oblige à en penser d’autres formes qui sont ébauchées dans ce texte.

     Je vous invite vivement à lire ce texte en prenant le temps nécessaire, en ne vous laissant pas décontenancer par les références théoriques (comme la sémiologie) ou culturelles (comme les œuvres où les humains sont confrontés aux zombies) qui m’étaient totalement étrangères mais pour lesquelles on trouve sur internet nombre d’articles les rendant plus accessibles.

     Ce texte est accessible en ligne et téléchargeable avec l’aimable autorisation des Editions Questions théoriques qui l’ont publié, aux liens suivants