Héroïsme laïc

Plus d'informations
il y a 3 mois 3 semaines - il y a 3 mois 3 semaines #412 par snphi
Flaubert. Un cœur simple a été créé par snphi
Une autre contribution :

Merci à vous de continuer à nous faire penser ...

N'ayant guère de temps avant mon départ, je me contente de rapporter les propos de Flaubert lui-même dans une lettre à Edma Roger des Genettes du lundi 19 juin 1876 (extrait de sa correspondance dans la Pléiade)  :"L'histoire d'un Cœur simple est tout bonnement le récit d'une vie obscure, celle d'une pauvre fille de campagne, dévote mais pas mystique, dévouée sans exaltation et tendre comme du pain frais. Elle aime successivement un homme, les enfants de sa maîtresse, un neveu, un vieillard qu'elle soigne, puis son perroquet, - et quand le perroquet est mort, elle le fait empailler, - et en mourant à son tour, elle confond le perroquet avec le Saint-Esprit. Cela n'est nullement ironique, comme vous le supposez, mais au contraire très sérieux et très triste. Je veux apitoyer, faire pleurer les âmes sensibles – en étant une moi-même. –  Hélas oui ! – l'autre samedi, à l'enterrement de George Sand, j'ai éclaté en sanglots en embrassant la petite Aurore, puis en voyant le cercueil de ma vieille amie ".Dans sa biographie de Flaubert, Michel Winock écrit que Flaubert replongeait dans son passé, ses souvenirs d'enfance, ses vacances à Trouville, conservant l'image si vivante de Julie, la servante qui lui faisait des lectures et qu'il revoyait encore à Croisset, vieille, malade, mais avec laquelle il évoquait toujours les moments et les visages disparus. Winock parle d'"héroïsme laïc" au sujet de Félicité. Flaubert avait confié au fils de George Sand qu'il avait commencé cette nouvelle à l'intention exclusive de cette dernière, uniquement pour lui plaire.
Dernière édition: il y a 3 mois 3 semaines par snphi.

Connexion pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.565 secondes
Propulsé par Kunena